Des moto-ambulances pour faciliter l’accès aux soins

Elles vont transporter les femmes enceintes de la communauté vers les formations sanitaires pour l’accouchement

Moto-ambulances dans le district de santé de Doume

Des moto-ambulances sont remises aux districts de santé des zones défavorisées depuis le mois de janvier 2020, par le ministère de la Santé Publique du Cameroun. A terme, ce sont 165 moto-ambulances qui seront remises aux districts de santé des cinq régions prioritaires du pays où les indicateurs de la santé maternelle néo-natale et infantile comptent parmi les moins performants au Cameroun à savoir : l’Adamaoua, l’Extrême-Nord, le Nord, l’Est et le Centre. Lesdites moto- ambulances sont utilisées pour transporter les femmes enceintes de la communauté vers les formations sanitaires notamment pour l’accouchement Ces motos vont desservir les zones les plus enclavées de ces régions. Pour cela, elles sont équipées d’une civière, d’un banc pour les accompagnateurs de la femme enceinte et d’une trousse de premiers soins. Elles seront conduites par des chauffeurs des motos formés dans le bénévolat et l’administration des premiers soins. Afin d’assurer une approche communautaire efficace de la gestion de ces moto ambulances, des comités de gestion couvrant les aires de santé, gérant chacune un Centre de Santé intégré, ont été responsabilisés. L’intervention des motos-ambulances va réduire les taux de mortalité maternelle dans ces zones où ils sont plus élevés que la moyenne nationale.

Dans le but de renforcer les efforts constants du Gouvernement en matière d’offre de services de santé, de réduction de la mortalité et la morbidité maternelle, néonatale et infantile, le Ministère de la Santé Publique, en partenariat avec certaines Agence du Système des Nations Unies dont l’UNFPA  et l’UNICEF a mis sur pied le Projet d’Appui à la Santé Maternelle, Néonatale et Infantile (PASMNI), financé par la Banque Islamique de Développement (BID). Ce projet a pour but de contribuer à la réduction des décès maternels, néonatals, infanto-juvéniles dans 35 districts de santé (DS) des 5 régions prioritaires. La période de mise en œuvre va de 2018-2021.

R Nkondock

Laisser un commentaire